Le droit des étrangers est une branche du droit qui régit l’entrée et le séjour des étrangers en France, ainsi que l’exercice du droit d’asile sur l’ensemble du territoire français.

Pour pouvoir entrer sur le territoire français, l’étranger doit être muni d’un visa.

En principe, le visa constitue uniquement une autorisation provisoire de séjour en France pour une durée qui est de un à trois mois. Au-delà, lorsque l’étranger souhaite rester plus longtemps, voire définitivement sur le territoire, il doit demander la délivrance d’un titre de séjour ou d’une carte de résident.

Il existe différents titres de séjour qui sont délivrés par ordre de durée de séjour autorisée :

  • le titre de séjour temporaire valable pour une durée d’un an renouvelable qui regroupe différents statuts (études, travail, vie privée et familiale, commerçants…etc)

  • le titre de séjour « carte bleue européenne » valable pour une durée de trois ans renouvelable

  • le titre de séjour « compétences et talents » valable pour une durée de trois ans renouvelable

  • la carte de résident valable pour une durée de dix ans renouvelable

  • le titre de séjour « retraité » valable pour une durée de dix ans renouvelable

Le refus de délivrance ou de renouvellement d’un titre de séjour peut être contesté par un recours gracieux ou hiérarchique ou par un recours contentieux devant le Tribunal Administratif.

Le cabinet est compétent pour vous assister tant dans vos démarches tendant à obtenir un visa ou un titre de séjour que celles tendant au regroupement familial ou au changement de votre statut.

Le cabinet est aussi compétent pour vous assister et défendre dans le cadre de votre recours contre une décision de refus de délivrance de visa, une décision de refus de délivrance de titre de séjour et/ou d’obligation de quitter le territoire français avec ou sans délai de départ.